Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jamais deux sans trois.

Jamais deux sans trois. Ainsi, la collaboration entre Hardi et la licence professionnelle « solidarité internationale » de l'université de Bordeaux s'est vue rajouter une troisième ligne sous la forme, cette fois-ci, d'un exercice appelé « simulation de projet ».

Divisés en plusieurs groupes, les étudiants ont ainsi dû plancher pendant une semaine sur différentes commandes formulées par l'association portant sur la recherche de fonds et de mécénats potentiels, fruit de longues concertations entre les membres d'Hardi eux-même mais également avec Elisabeth Hofmann, responsable pédagogique de la licence pro.

Pour les étudiants, chaque journée était articulée entre travail de groupe et entretient via skype avec des membres d'Hardi France afin de répondre à leurs interrogations et leur donner des pistes de réflexion en cas de « blocage ».

L'exercice prit fin le vendredi avec une présentation orale du travail réalisé par chaque groupe ainsi que le rendu d'un dossier. Noté et comptant pour l'obtention du diplôme, ce travail permet aux étudiants de mettre en pratique les compétences et les connaissances acquises lors de l'année de licence. Cela est d'autant plus motivant qu'ils travaillent sur un cas concret et non fictifs, comme c'est le cas lors des examens finaux.

L'expérience a également été très bénéfique pour Hardi qui a pu ainsi continuer les différentes réflexions engagées notamment l'année dernière avec les quatre étudiants de cette même licence professionnelle.

Il s'agit maintenant d'étudier chaque dossier rendu afin d'analyser en profondeur le travail fournit et les pistes révélées dans l'espoir que certaines permettrons de trouver, à court ou à moyen terme, de nouvelles sources de financement pour Hardi.

Enfin, l'année de licence incluant un stage obligatoire à l'étranger pour chacun des étudiants, Hardi Madagascar et Hardi France ont proposé que deux étudiants aillent pour l'occasion apporter leur soutien et leur expertise à l'antenne malgache. Pour l'heure, nous ne savons pas encore s'il y a un ou plusieurs intéressés. Néanmoins, il ne serait pas étonnant, et l'association s'en réjouit d'avance, qu'une quatrième ligne ne vienne s'ajouter sous peu.....

Jamais deux sans trois.Jamais deux sans trois.Jamais deux sans trois.
Jamais deux sans trois.Jamais deux sans trois.Jamais deux sans trois.

Partager cet article

Repost 0